Activités

Cherche volontaires autour d’Orléans !

par Benjamin Alapetite, responsable de l’antenne Centre de Dionée

Chaque début de septembre à Orléans, il se déroule un évènement important pour les associations de la métropole, la fameuse rentrée en fête ! Pas moins de 500 associations sont rassemblées sous l’œil avisé de notre belle cathédrale. Il est donc impossible de rater cet évènement qui est une véritable opportunité pour gonfler nos rangs avec ses 25 000 visiteurs !

Voici donc notre stand lors de cette fête. Après de nombreux mois sans rencontre avec le public, crise sanitaire oblige, il a fallu trouver les plus belles plantes du moment. J’ai pioché pour beaucoup dans ma modeste collection, composée essentiellement du genre Sarracenia. Nous avions S. purpurea, S. ‘Tygo’, S. ‘Hummer’s Hammerhead’ (donné lors de l’assemblée générale de Toulouse), S. minor var. okefenokeensis (élevé chez Normandionée) et S. x wrigleyana. Nous avons également la célèbre Dionée qui fascine toujours autant le jeune public. Du côté des collantes, un Pinguicula grandiflora, un Drosera capensis repu de quelques insectes volants et un autre Drosera

Pour le clou du stand ou plutôt devrait-on dire le clou du spectacle, un Nepenthes x ventrata (laissé en pension par notre ancien secrétaire Nicolas Martin). Malheureusement nous n’avions pas d’autres représentantes du monde carnivore à présenter, c’est donc une piste d’amélioration. Ayant chez moi un brumisateur à ultrasons, habituellement utilisé dans mon paludarium, je l’ai installé discrètement au pied du Népenthès. Outre le fait qu’il ait humidifié la plante par cette chaude journée, il a énormément intrigué ! Beaucoup se sont approchés pour voir cette plante qui fume ! Certains ont cru que j’y avais mis le feu, quelle drôle d’idée. J’ai ressenti parfois une certaine déception du public en voyant que c’était un « effet spécial », mais nous aurons bien rigolé et mis en avant les plantes carnivores et notre association en attirant beaucoup l’attention !

L’avenir nous dira si notre association intéressera de nouvelles personnes. Je dois dire qu’aujourd’hui l’antenne Centre manque cruellement de membres, ce qui nous bloque pour beaucoup d’activités.  A Orléans, nous avons la grande chance d’avoir une serre uniquement dédiée aux plantes carnivores qui nous est entièrement destinée, en collaboration avec la mairie qui nous fournit absolument tout le matériel nécessaire ! Elle arrose aussi nos plantes l’été pour nous aider. Il y a de vraies possibilités dans cette serre pour avoir des espèces et des genres différents. Des projets de réhabilitation sont d’ailleurs en cours, cependant il faudrait d’autres membres pour m’aider à les les mettre en œuvre.

Par le passé nous avons déjà pu participer à des fêtes des plantes plus ou moins importantes, ayant par exemple été invités dans un beau couvent près d’Orléans, et sommes toujours les bienvenus sur ce genre d’événements que nous adorons. Nous sommes aussi intervenus dans une école primaire dans plusieurs niveaux, une expérience très enrichissante qui pourrait être reconduite. Nous avons également été sollicités par une maison de retraite pour une présentation des plantes carnivores pour les personnes âgées. Nous pouvons proposer des visites de tourbières à proximité qui nous permettent d’envisager des après-midis à observer nos plantes carnivores françaises.

Actuellement, nous ne pouvons plus qu’assurer un petit entretien de la serre. C’est un crève-cœur pour moi qui veux toujours en faire plus ! Nous gardons aussi en tête une future édition du monde mystérieux des plantes carnivores quand la période sera plus propice. J’espère qu’au travers de cet article, j’aurais donné envie à d’éventuelles bonnes âmes de nous rejoindre dans l’antenne Centre !

On ne lâche rien en 2021

Encore marquée par la crise sanitaire, l’année 2021 a tout de même permis la reprise d’une activité soutenue chez Dionée. Des sorties dans les Vosges et dans les Pyrénées, ainsi qu’en Belgique, mais aussi des réunions d’antenne et mêmes quelques animations, comme la Fête de la Nature à Vigneux et le salon Animaflore à Bailleul.  Faisant contre mauvaise fortune bon cœur, l’association s’est aussi lancée dans les visites de collections et les conférences virtuelles retransmisses en direct, si bien que les restrictions diverses nous aurons rapprochés par-delà toutes les formes de distance. En somme, des moments conviviaux entre passionnés et avec le public – de ceux qui font tout le charme et la raison d’être de Dionée : partager notre passion de façon désintéressée, pour l’amour de la connaissance et des plantes carnivores, bien sûr !

Retrouvez toute l’activité 2021 de Dionée en images et en mots :

Dionée fait l’école buissonnière

Au cours de l’édition 2020 de la Fête de la Nature, l’antenne Ile-de-France de Dionée a été sollicitée par la municipalité de Vigneux-sur-Seine pour animer des ateliers de découverte des plantes carnivores dans les écoles primaires de la ville. C’est ainsi qu’Eric et Christina ont rendu visite à trois classes de CM1 ce mois-ci. Quoi de mieux, pour éveiller les élèves à la carnivorité végétale, que de déposer dionées, droséras et sarracénies sur leurs pupitres ? Le succès a dépassé toutes les espérances, autant du côté des enfants et de leurs enseignants et enseignantes, que de nos deux animateurs, pour qui cette expérience était pourtant une première ! Et probablement pas la dernière :  après la visite surprise du maire, il y a fort à parier qu’on leur demande de ressortir leurs protégées l’année prochaine, pour le plus grand bonheur de leur jeune public. 

2020 n’aura pas compté pour rien !

Bien que ni les rencontres avec le public, ni les rassemblements d’amateurs n’aient été pleinement au programme de 2020, notre passion commune pour les plantes carnivores n’en a pas moins continué à s’exprimer à l’abri des serres ou sous les cieux des espaces naturels, mais aussi dans le vaste monde digital. Grâce à la présence constante de Dionée sur les réseaux, via le site officiel et les communautés virtuelles des antennes, les adhésions ont continué à progresser. La bourse de graines et la revue, avec leur fonctionnement hybride entre physique et numérique, ont aussi connu un surcroît d’activité. Bien inspirés d’avoir inauguré la visioconférence au cours de l’assemblée générale précédente, nous avons pu nous retrouver entre deux confinements au jardin botanique de Nancy et par écrans interposés depuis les trois autres coins de la France. Notre belle association, qui a toujours dû lutter contre la distance et l’isolement de ses membres, s’est révélée très résiliente. Bien loin d’avoir été une année blanche, 2020 aura même vu naître de nouvelles formes d’interactions, comme les visites virtuelles de collections.

Retrouvez toute l’activité 2020 de Dionée en format visuel ou en format texte.

AG Dionée 2020 - crédits Philippe Dabrowski

Quoi de neuf en 2019 ?

Cette année, l’assemblée générale de Dionée s’est tenue sous le soleil généreux de Toulouse. L’occasion aussi de mettre les nouvelles technologies à l’épreuve de la distance, puisque les antennes Auvergne-Rhône-Alpes, Centre, Île-de-France, Nord-Pas-de-Calais et Normandionée étaient présentes par visioconférence, ce qui a permis à 39 adhérents de participer ou se faire représenter, du jamais vu ces dernières années ! Dans le joli cadre du jardin botanique Henri Gaussen, nous sommes revenus sur les actions de l’année et avons procédé à l’élection de notre nouveau trésorier et de notre grainetière. Un grand merci à l’antenne Midi-Méditerranée pour son accueil gourmand et la visite des collections botaniques de la ville !

Retrouvez le compte-rendu de ce rendez-vous essentiel de la vie associative dans un format convivial en images ou en français dans le texte.

montage photo AG 2019

 

Visite Guidée

Sur une idée originale de l’antenne Centre, Dionée a fait un don cette année pour la restauration de la tourbière des Landes dans le Cher. Elle a été invitée en retour par le conservatoire d’espaces naturels à en faire la découverte par une belle journée d’été. Comme toute aventure, celle-ci a commencé autour d’un repas à Orléans, avant que la troupe se lancer à la chasse aux plantes carnivores. La suite de l’histoire se passe à Ménétréol-sur-Sauldre, sur les pas de deux animatrices et du conservateur bénévole. En guise de décor, la tourbière baigne dans le lit majeur de la Petite Sauldre, encadrée par les deux étangs communaux. Les landes humides et les boisements marécageux de la tourbière sont parmi les derniers en bon état de conservation dans la région.

Sortie Nationale 2018 : Pinguicula des Pyrénées – Visite guidée

Longtemps attendue, la sortie nationale de Dionée dans les Pyrénées a eu lieu début juin. Trois jours consacrés aux plantes carnivores de la région, avec un focus sur les Pinguicula en pleine floraison. La météo était à la hauteur de l’évènement : fraîcheur, averses et orages étaient prévus sur les trois jours côté français. Le camp de base, situé dans le petit village de Gouaux, permettait de rejoindre l’ensemble des sites.