Le jardin botanique d’Atlanta

Etape finale de la Gulf Coast Expedition organisée par Redfern Natural History, le  jardin botanique d’Atlanta possède plusieurs collections : orchidées mais aussi… plantes carnivores bien sûr. Les admirateurs de Nepenthes de Bornéo et d’Heliamphora sont ici au paradis.

L’envers du décor n’est pas moins impressionnant : derrière les serres de rêve se cache en réalité une machinerie industrielle. Elle est indispensable pour insuffler l’air à la fois frais et très humide indispensable à la croissance des plantes tropicales d’altitude.

Dans les coulisses de l’exposition publique, jardiniers et botanistes sont aussi à l’œuvre pour préserver les plantes carnivores locales. Sur la base du matériel végétal sauvage collecté par les scientifiques, ils propagent les taxons par semis et clonage. Des milliers de plants sont ainsi patiemment cultivés à l’abri de leur pépinière depuis le stade de plantule jusqu’à celui d’adulte.

Un élevage d’insectes est même nécessaire pour nourrir cette colonie de plantes endémiques de la côte sud-est des Etats-Unis. Les plantes sont destinées à être réimplantées dans leur milieu d’origine, dans le but de soutenir les populations naturelles en déclin.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s